Personnage non-joueur

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Personnage et NPC.

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées ().

Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Un personnage non-joueur ou personnage non jouable (PNJ) désigne tout personnage d'un jeu qui n'est pas contrôlé par un joueur. Le terme provient des jeux de rôle où il s'applique aux personnages contrôlés par le maître du jeu ou l'arbitre, plutôt que par un autre joueur, tel un figurant dans le contexte du jeu de scène. Il s'agit de la traduction littérale du terme anglais non-player character (NPC).

Dans le domaine des jeux vidéo, il s'agit généralement d'un personnage contrôlé par l'ordinateur avec un comportement algorithmique, prédéterminé ou réactif.

Les personnages non-joueurs sont à la fois les opposants aux personnages des joueurs (PJ), mais aussi les personnages aidant et accompagnant les PJ, ou simplement les habitants du monde, dont la vie se déroule indépendamment de celle des PJ. N'étant pas à la base des personnages, les monstres à combattre ne rentrent cependant pas dans la définition du PNJ.

Jeu de rôle sur table

Le personnage non-joueur est un personnage dirigé par le meneur de jeu. Certains[Qui ?], jugeant le terme inapproprié, ont proposé « personnage sans joueur » (PSJ)[N 1], ou encore « personnage du maître de jeu » (PMJ)[N 2]. Toutefois, le terme « personnage non-joueur » reste le plus usuel.

L'interprétation du maître de jeu donne tout son relief au monde. À lui, lorsque cela est pertinent, de donner un accent, des tics de langage, etc., aux personnages qu'il interprète, afin que ceux-ci ne soient pas que des quidams, la première chose étant de leur donner un nom.

Pour les personnages peu importants, il est conseillé d'utiliser des monstres/personnages « génériques », c'est-à-dire ayant des caractéristiques standard ; inutile de faire varier les caractéristiques de chacun des orcs ou brigand affronté, mis à part pour leur chef ou l'un d'eux qui serait haut en couleur.

En effet, l'important est ce que font les personnages non-joueurs, et la manière dont il le font, et non les probabilités exactes qu'ils ont de réussir l'action. L'utilisation de personnages génériques permet d'accélérer la préparation du scénario sans nuire au plaisir de jeu.

Certains jeux proposent même de réduire les personnages secondaires à une seule caractéristique — un personnage secondaire ayant alors la même probabilité de réussir toutes ses actions (SimulacreS, Tunnels et Trolls).

Jeu de rôle grandeur nature

Dans les jeux de rôle grandeur nature, les PNJ sont des personnes dont le rôle est entièrement déterminé : s'ils ont une part d'initiative dans l'improvisation de leur rôle, ils doivent permettre au jeu de se déployer dans un univers à peu près crédible et permettre le bon déroulement du scénario.

Jeux vidéo

Dans les jeux vidéo, les actions des PNJ peuvent être dirigés par une intelligence artificielle (IA) préprogrammée (ceci a été caricaturé dans le film eXistenZ[réf. nécessaire]) (on parle alors de bots), et dans le cas des jeux en ligne massivement multijoueurs, certains peuvent être interprétés par des animateurs du site. Cependant on ne peut parler de PNJ que dans le cas où le personnage a une histoire propre, voire une personnalité et un minimum de scénario qui l'entoure. Les PNJ peuvent servir à transmettre des quêtes ou à donner de l'aide aux joueurs ; ils peuvent également être des adversaires pour les joueurs.

Dans Travian, les joueurs construisent des villages en entraînent des troupes de combat au moyen de ressources (argile, bois, fer, céréales) qu'ils peuvent s'échanger entre joueurs au moyen de marchands. Mais il existe un type de marchand particulier, le marchand NPC[1], qui, contre des pièces d'or peut modifier instantanément la répartition des ressources du joueur comme il le souhaite, sans que la transaction implique un autre joueur. De plus, alors que les joueurs humains se répartissent en 3 peuples : les gaulois, les romains et les germains, un quatrième peuple, les natars[2],[3] joué par des ordinateurs devient actif en milieu de partie.

Notes et références

Notes

  1. Dans le jeu Mega III.
  2. Dans le jeu SimulacreS.

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Non-player character » (voir la liste des auteurs).
  1. « NPC Merchants and Marketplace »
  2. « Natars »
  3. « LES NATARS - Travian Guide »
v · m
Médias Jeux : Liste par genre • Catégories par genre • Liste alphabétique • Autres : Éditeurs • Magazines Jeu-role.jpg
Univers Science-fiction • Fantasy et fantastique • Mondes de fiction
Systèmes et mécanismes Systèmes • Mécanismes • Scénario • Rôle (jeu d'acteur)
Jargon Décor de campagne • Meneur de jeu • Personnage joueur • Personnage non-joueur • Lexique
Voir aussi Jeu de rôle (activité ludique) : grandeur nature • jeu vidéo de rôle (jeu d'aventure, MMORPG) • livre-jeu • Jeu narratif
Jeu de cartes à collectionner
 • Jeu de société • Jeu à rôles • Jeu de figurines • Murder party • Jeu de guerre • Rolisteam
v · m
Généralités Vg icon.svg
Genre
Plates-formes
  • arcade
  • en ligne
  • mobile
  • console
  • console portable
  • électronique de poche
  • laserdisc
  • navigateur
  • ordinateur
  • serveur MUD
Culture
Industrie
Matériel
  • arcade
  • casque de réalité virtuelle
  • concepteur de matériel
  • console
  • contrôleur
  • extension de console
  • stockage
Développement
  • icône décorative Portail des jeux de rôle
  • icône décorative Portail du jeu vidéo