Avion d'interception

Intercepteur américain F-106A Delta Dart 22 tirant un missile air-air Genie à capacité nucléaire, capable d'atteindre les 2400km/h
Intercepteur russe MiG-31, capable d'atteindre les 3200km/h
Intercepteur russe MiG-25, capable d'atteindre les 3400km/h

Un avion d'interception (ou intercepteur) est un type d'avion de chasse conçu spécifiquement pour arrêter et détruire des avions ennemis avant qu'ils atteignent leur objectif. Il s'agit principalement d'empêcher les bombardiers adverses d'attaquer le territoire national.

Ce type d'avion est apparu au début de la Seconde Guerre mondiale à la suite de l'arrivée de bombardiers stratégiques puis de la bombe atomique. Il est devenu moins important à partir de la fin des années 1960, à la suite de l'apparition des missiles balistiques intercontinentaux impossibles à intercepter.

Caractéristiques

Vitesse

Un intercepteur doit être le plus rapide possible, afin d'avoir une chance d'arrêter les avions ennemis avant qu'ils n'arrivent au-dessus du territoire national. D'une manière similaire, ce type d'avion doit avoir une vitesse ascensionnelle la plus élevée possible afin d'atteindre en un minimum de temps le plafond opérationnel des avions à intercepter. Pour obtenir une vitesse ascensionnelle élevée, les intercepteurs présentent un rapport poussée/poids important (l'idéal étant un rapport poussée/poids de 1 ou plus).

Équipement électronique

L'équipement électronique d'un intercepteur est variable. Il dépend beaucoup de la politique militaire aéronautique du pays qui le conçoit et/ou l'emploie sachant que ce type d'avion est généralement guidé par le contrôle au sol.

Armement

Un intercepteur doit être en mesure d'abattre des bombardiers lourds, ce qui réclame un armement puissant composé :

  • de canons pendant la Seconde Guerre mondiale (d'un calibre allant de 20 à 37 mm)
  • de roquettes jusqu'aux années 1950/1960
  • de missiles air-air

En général un certain nombre d'intercepteurs sont placés en alerte, c'est-à-dire prêts à décoller dès que les radars de surveillance signalent l'approche d'un avion hostile. Le plein de carburant est fait, l'avion est armé réellement, les systèmes de mise en route sont branchés et, suivant le type d'alerte, le pilote peut être soit déjà installé à bord soit attendre dans un local juste à côté de l'avion.

Exemple d'intercepteurs

Intercepteur FMA I.Ae. 37.

(par ordre d'apparition)

  • icône décorative Portail de l’aéronautique
  • icône décorative Portail de l’histoire militaire